Ceci  fait un moment que j’avais envie de faire un post récapitulatif sur la batterie de shocker.

Je le complèterais au fur et à mesure du temps c’est pourquoi si vous avez des choses à ajouter n’hésitez pas…et également si vous avez des questions c’est ici…

je parlerais uniquement que de shocker équipé de batterie Ni-MH puisqu’elles constituent 99.9% des batteries des paralyseurs, arme à impulsions électriques, arme de défense.

Vous avez peut être déjà remarquer ou même  la désagréable surprise, de tomber en rade de batterie, elle ne tient plus la charge, ou pire, tout simplement qu’elle crame…

Commençons par le début:

La batterie de Shocker NI-MH: Remplace progressivement les piles  9 volts alcaline ou piles 1.2 volts lithium CR123 A, son plus gros avantage est sont autonomie de cette dernière pour la même taille. Elle se conserve chargée, de préférence au dans un endroit très frais sans humidité car elle se décharge lentement toute seule, le froid ralentissant cette décharge naturelle. Autre point positif: pas d’effet mémoire, on peut donc la rechargée à tout moment. Points négatif, elle possède une résistance interne plus élevée, mais n’impactant pas la décharge nécessaire pour créer des arcs électriques . Point important elle supporte très mal les surcharges.

La charge des batteries: C’EST DE LOIN LE POINT LE PLUS IMPORTANT !
UNE SOUS-CHARGE ENTRAINE UNE AUTONOMIE REDUITE sans gravité, UNE SUR-CHARGE ENTRAINE UNE DESTRUCTION PROGRESSIVE !!!

C’est pourquoi il est impératif de chargé correctement ses accus…

Deux données à retenir: la capacité de sa batterie exprimée en mAh (mili ampères heure, exemple: 250 mAh), et le courant de charge de son chargeur, exprimé en mA ou A (mili ampère ou ampère, exemple: 32 mA)

Pour calculer le temps exact de charge: On divise la capacité de sa batterie par le courant de charge de son chargeur, et on multiplie le tout par 1,1 (coefficient théorique pour une batterie de 3 éléments qui est généralement le cas pour un shocker). Le résultat étant la durée théorique de la charge (attention à la conversion en heure !)
exemple: (250/32)x1,1= 8,59 soit 8 heures et 35 minutes

Attention il s’agit la d’un calcul d’une charge totale, c’est à dire qu’au moment où l’on met en route la charge, la batterie est supposé déchargée.

Parlons un peu de matériel:

Les chargeurs: C’est bien sure l’outil grâce auquel vous allez charger votre batterie donc il est nécessaire de connaître ses caractéristiques. Et là, il faut déjà savoir qu’il y a, je dirai trois type de chargeurs:

Les chargeurs lent: Ils sont les plus simple, on branche la batterie puis sur le secteur et c’est partit ! Mais il faut cependant débrancher soi même le chargeur à la durée nominale max de la charge, ce qui peut risquer qu’on l’oublie de quelques minutes au mieux, et de quelques heures au pire et comme je le disais plus haut, attention aux surcharges les accus détestent ça.

Les chargeurs rapide sans contrôle de charge: C’est exactement le même principe que le précédent sauf que, enfin tout dépend des modèles, certains sont réglable (tension, courant de charge). Mais qui dit charge rapide dit fort courant de charge, et qui dit fort courant de charge dit plus de risques pour les accus. En effet il y a beaucoup plus de risques pour une batterie de la surcharger de 15 minutes à 100% voir 200% de son courant de charge que 10 ou 20%. Donc la il faut encore faire plus attention à la durée de la charge…

Les chargeurs avec contrôle de charge: Indiscutablement le summum des chargeurs, on peut paramétrer beaucoup de choses (type de batterie, tension, courant de charge, déchargeur, sensibilité du delta peak etc). Mais le plus intéressant est le système « delta peak », en gros, vous lancez la charge, et il s’arrête automatiquement, pas besoin d’avoir une montre en permanence pour surveiller la charge. La qualité de la tension qu’il délivre est généralement régulée électroniquement, malheureusement aucun shocker n’est dotés de se système à l’heure actuel.

La décharge:

Un stockage longue durée d’une batterie de shocker Ni-MH provoque une auto-décharge (3 à 4%/jour = 20 à 40%/mois !), ainsi qu’une désactivation des matières actives. Il est recommandé de stocker la batterie dans un local entre +5°C et +25°C dans les cas de stockage de longue durée.
 
A noter qu’il ne faut surtout pas décharger complètement la batterie , voir même ne pas dépasser le seuil des 0.9v par élément, car après, c’est irrécupérable.

Dans ce cas, il est recommandé de recharger partiellement la batterie tous les 45 jours minimum.

Durée de vie:

en utilisation normale, sans surcharge, ni décharge profonde. Cependant, les variations de températures, de courant de charge ou de décharge, de détection de fin de charge ou de fin de décharge, la durée d’inactivité, la durée de stockage, sont de nature à réduire la durée de vie et le nombre de cycle d’un accu Ni-MH.

La durée de vie moyenne est d’environ de 2 à 8 ans après fabrication, en utilisation normale, sans surcharge, ni décharge profonde. Cependant, les variations de températures, de courant de charge ou de décharge, la durée d’inactivité, la durée de stockage, sont de nature à réduire la durée de vie et le nombre de cycle d’un accu Ni-MH. Elles ont une fin de vie causée en général par une perte de capacité progressive.