L'actualité de la défense en France

Poivre ou OC Oleoresin Capsicum ?

En matière de bombes de défense, on trouve d’une part le CS (chlorobenzylidène malonitrile) et d’autre part les différents dérivés de piment. Nous ne nous intéresserons pas ici au CS mais il nous est apparu essentiel de revenir sur l’OC Oleoresin Capsicum et la confusion parfois induite par certaines dénominations commerciales.

L’OC (Oléorésin Capsicum) est donc une substance huileuse tirant sur la couleur rouge issu de la capsaïcine. La capsaïcine elle, prend la forme d’une poudre blanche quand elle est pure et se voit extraite à l’origine du capsicum, un piment rouge particulièrement puissant. Il s’agit d’un composé chimique de la famille des alcaloïdes.

Il est amusant de noter que l’Olérorésin Capsicum contenue dans la plupart des bombes de défense haut de gamme du marché reste encore aujourd’hui raffinée à partir de capsaïcine végétal, et de donc de véritables piments capsicum. Les bombes de défenses d’entrée de gamme , la solution est complèetement chimique et bien moins efficace en terme de puissance et délais d’action.

Pour mesurer l’intensité des différents composés chimiques issus des piments, on utilise l’échelle de Scoville, s’exprimant en SHU. Les bombes de défense très efficaces seront à considérer comme produisant une brûlure entre 1 500 000 et 3 000 000 SHU, un gain conséquent par rapport au fruit originel lui-même qui allant de  2 500 SHU (Piment d’Espelette) à 2 000 000 SHU (Trinidad Moruga Scorpion). Pour vous donner une idée la célèbre Sauce rouge  Tabasco Original est à 5 000 SHU et  la Capsaïcine pure est à 16 000 000 SHU.

Alors puisque tout ceci est affaire de piment, pourquoi retrouve-t-on parfois la mention de bombe au poivre ou de pepper gel sur les aérosols de défense à l’OC ? Y aurait-il moyen d’extraire de la capsaïcine des petites baies piquantes ? De fait non, la confusion vient simplement du fait que le piment rouge baptisé Capsicum porte également un second nom : le poivre de Cayenne (Cayenne Pepper en anglais).

N’en déplaise aux amateurs de pipéracées, seul le piment sera donc à même de produire une brûlure suffisamment forte pour être exploitée à des fins défensives. Profitons-en pour rappeler ici que les armes de défense bombes à l’Oléorésine Capsicum s’avèrent les seules à pouvoir générer un effet violent sur les muqueuses animales, et sur celles d’individus drogués ou alcoolisés.

Précédent

Peut-on tirer du calibre 12/50 dans un fusil calibre 12/70 ?

Suivant

Le fusil à pompe, l’arme de défense optimale ?

  1. XRumerTest

    Hello. And Bye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén